Contact

Envoyer un message

Envoyer un message

A propos

Auteur, chanteuse, compositrice, Heiða Björg Jóhannsdóttir est née à Reykjavík en Islande le 3 septembre 1983. Musicienne, clarinettiste, chanteuse, danseuse, compositrice, musicothérapeute, professeur de clarinette et championne de patinage artistique, elle a plus d’une corde à son arc et a su conquérir depuis son enfance de larges publics différents. A l’âge de 8 ans, elle commence à jouer de la clarinette, fait ses premières classes au Conservatoire de Garðabær mais finit ses études de musique classique au Conservatoire de Reykjavík avec son professeur Sigurður Ingvi Snorrason. A l’âge de 15 ans, elle découvre la musique klezmer au travers, notamment, d’un groupe Islandais Rússibanar et monte sa première formation klezmer, Sababa, dans son pays natal.

Elle quitte l’Islande à l’âge de 20 ans pour Paris et se perfectionne en musique classique au Conservatoire d’Aubervilliers-la-Courneuve avec Valérie Guéroult de 2004 à 2006, tout en restant fidèle à son instrument fétiche : la clarinette. Elle multiplie ainsi les expériences musicales et artistiques, pratiquant le chant, le piano, le saxophone, le didgeridoo et en s’impliquant dans plusieurs projets: une troupe de danse et de théâtre expérimentale, les Transe–Mutants, un groupe africain, Mandingo, un projet d’un artiste folk/rock doux, Yalloh, et d’autres formations de jazz ou évènementiel. Simultanément, elle mène de front des études de musicothérapie au CIM.

Mais après avoir travaillé avec David Krakauer, pendant un stage organisé par la « Maison de la culture yiddish » en 2006, elle entreprend de créer, à Paris, sa deuxième formation de musique klezmer : « Klezmer Kaos ». Ce groupe, mélange habilement la musique traditionnelle klezmer d’Europe de l’est, le jazz, le rock, le folk islandais et leurs compositions. Heida compose des morceaux pour Klezmer Kaos et les interprétant à la clarinette et au chant. Au delà, elle écrit et traduit des paroles dans sa langue natale, l’islandais, en anglais ou encore en yiddish. Sa voix, à la fois énergique et douce, vous transporte et vous emmène a la découverte des volcans impétueux, des montagnes magiques, des lacs sauvages, des déserts infinis et des fjords mystérieux de son pays natal.

Klezmer Kaos n’a cessé de multiplier les succès. Après quelques tournées en France, c’est à l’étranger qu’on a pu l’écouter dans les festivals jazz et klezmer. Le groupe a notamment participé à plusieurs concours et est arrivé finaliste de « l’International Jewish music Festival » en 2008. Le premier album, « Froggy », enregistré en Islande en 2009, est une compilation des thèmes les plus appréciés du groupe qui fait bien rêver les gens. En 2010, Klezmer Kaos conçoit un spectacle complet autour du volcan Eyjafjallajökull et de ses légendes ancestrales. Ce spectacle, mis en scène par Néry et présenté au théâtre Rutebeuf de Clichy, a définitivement révélé le talent scénique du groupe.

Heiða est également membre de l’orchestre Symphonifilm où elle interprète la clarinette classique ou klezmer. Les derniers films sont : La vérité si je mens 3 et Qui a re tué Paméla Rose. Toujours en compagnie des Klezmer Kaos, Heiða a composé la musique du court métrage « N’oubliez pas que cela fût » de Stéphan Mosckowitcz.

Afin d’obtenir son diplôme de musicothérapeute elle décide de rédiger un mémoire portant sur « La musicothérapie en Inde ». C’est pourquoi, en 2010, elle part à la découverte de ce pays envoutant durant plusieurs mois. Durant ce périple, elle rencontre et interviewe de nombreux musiciens, des musicothérapeutes afin de comprendre l’histoire, l’évolution et les techniques de la musicothérapie indienne. Cette étude, débouche sur l’obtention d’un diplôme de musicothérapeute, en 2012, et inspire de nouvelles chansons qu’elle cache pour l’instant sous ses ailes. Par la suite, elle intervient auprès de l’hôpital Necker en tant que musicothérapeute au sein du département de cardiologie et pneumologie qui accueille les enfants et leurs parents avant une opération.

Depuis son jeune âge, le jazz l’a toujours fasciné. Entre 2010 et 2012, elle décide donc d’étoffer son jeu de clarinette, de travailler sa technique vocale et d’enrichir son répertoire de chant au sein d ‘ARPEJ, école de jazz basée Paris.

Aujourd’hui Heiða, intermittent de spectacle, continue de mener des projets audacieux, innovants et éclectiques. Elle organise des concerts et des tournées, compose des nouvelles chansons, coordonne des évènements tels que le « Festival de Klezmer Kaos », anime des masterclasses, délivre des interventions en musicothérapie et donne des cours de clarinette.

Spectacles